FC Saint-Louis vs. FCHW ; l’article du match !

Article tiré du journal L’Alsace.fr, Lundi 18 novembre 2019

Les deux visages de Saint-Louis/Neuweg

ST-LOUIS/NEUWEG (N3)3 – HAGENTHAL/WEN. (R1)2. Mi-temps : 2-0. Stade de la Frontière. Arbitres : M. Lapret assisté de MM. Soligo et Lara. Buts : Berriss (34e), Zine (45e), Bidouzo (64e) pour Saint-Louis/Neuweg ; Planchaud (53e, 89e) pour Hagenthal/Wentzwiller.

SAINT-LOUIS/NEUWEG : Messaoudi, Camara (Bidouzo, 54e), Ndelly, Varsovie, Sartori (Gaspard, 78e), Asad, Zine, Elhani, Arar, Berriss, Diallo (Kabes, 68e).

HAGENTHAL/WENTZWILLER : Van der Wal, Tekwa (Vogel 46e), Charpiot, T. Reichstadt, Gausselan (Mansard 80e), R. Reichstadt, Assogna, Hanachi, Planchaud, Zullino (Rossi 46e), Edl.

Le FC Saint-Louis/Neuweg a assuré l’essentiel, samedi, en décrochant sa qualification pour le 5e tour de la Coupe du Grand Est, face à son voisin Hagenthal/Wentzwiller. Mais les Ludoviciens ont joué à se faire peur jusqu’au bout…

Cinq semaines après avoir tranquillement vaincu Hagenthal en Coupe de France (0-5), Saint-Louis a donc remis ça samedi soir. Mais rien n’a été facile pour les hommes de Cédric Decker, qui ont laissé leur adversaire revenir dans la partie après avoir pourtant fait le plus dur durant la première période.

Berriss avait mis son équipe sur les bons rails en ouvrant la marque suite à un joli mouvement collectif, initié par Zine qui trouvait Diallo d’un subtil ballon piqué dans la surface de réparation. L’attaquant ludovicien remisait en une touche pour Berriss qui ne laissait aucune chance à Van der Wal (34e). Juste avant la pause, c’est Zine qui pensait tuer tout suspense en doublant la mise d’une pichenette consécutive à un ballon donné dans la profondeur par Elhani (45e).

Avant cela, Saint-Louis avait outrageusement dominé les débats mais régulièrement buté sur Van der Wal, excellent pour repousser du pied le tir croisé de Berriss (7e) et d’une main ferme celui d’Elhani (10e).

Planchaud s’est montré opportuniste
Tranquille, trop tranquille, Saint-Louis affichait d’entrée de seconde période des signes de fébrilité. Planchaud profitait d’une hésitation de Ndelly pour se présenter face à Messaoudi mais enlevait trop sa tentative (51e).

Partie remise pour les visiteurs qui allaient reprendre espoir deux minutes plus tard sur une nouvelle errance de l’arrière-garde ludovicienne. Zine perdait le ballon à vingt mètres de sa cage, Edl centrait au second poteau pour Planchaud qui poussait le cuir au fond des filets (53e).

Vexé, Saint-Louis repartait à l’attaque. Si Diallo envoyait sa reprise dans les nuages suite à un très bon mouvement entre Bidouzo et Elhani (59e), avant de voir son tir contré (61e), Bidouzo se montrait chirurgical pour tromper Van der Wal d’une tête décroisée sur un centre d’Arar (64e).

Alors qu’il se dirigeait vers une qualification sans souci, Saint-Louis voyait ressurgir ses vieux démons. Gaspard manquait complètement sa passe en retrait qui se transformait en offrande pour Planchaud, auteur de son deuxième but de la soirée (89e). Trop tard, toutefois, pour espérer recoller au score malgré un ultime baroud d’honneur dans les arrêts de jeu.

Lionel SORET.

Cette entrée a été publiée dans Journaux, Matchs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.