FC Soleil Bischheim vs. FCHW; l’article du match!

Article tiré du journal L’Alsace.fr, Lundi 8 avril 2019
 

La loi des contres

Soleil Bischheim 0 Hagenthal/Wentz. 1
Mi-temps: 0-1. – Parc des Sports. Arbitre : M. Simonin assisté de MM. Petton et Gartiser.
Le but : Mayer (29e).
SOLEIL BISCHHEIM : Duki, Bellahcene, Krebs, Kientzler, Braun, Cadny, Lage, Welschinger, Maurer, Hohmann, Boudra (Charoy, Dahmouni, Simeoni).
HAGENTHAL/WENTZ. : Van der Wal, Ferry, Rossi, Deliga, Vogel, Reichstadt, Gabriel, Assogna, Mayer, Decoursière, Essamir (Koch, Wild, Muller).

Ce match qui s’annonçait équilibré au départ – les deux opposants ayant connu à peu près le même parcours en dents de scie -, a débouché sur une victoire des visiteurs construite sur des contres habilement joués.

Le Soleil joue haut et presse le FCHW dans les premières minutes, mais la défense, bien organisée, ne s’affole pas et les attaquants haut-rhinois procèdent par des contres toujours dangereux.
Decoursière, oublié dans l’axe, confirme cette impression à la 6e, et le Soleil évite d’être mené grâce à un arrêt de Duki.
Côté local, on ne reste pas inactif. Bellahcene, à la conclusion d’une belle action collective, croise un peu trop son tir devant Van der Wal à terre !
Sur une nouvelle contre-attaque rapidement développée, une mauvaise lecture du jeu de la défense locale la désarticule; elle permet à Mayer de s’engouffrer sans opposition dans l’axe du but et de loger la balle dans le coin droit de la cage de Duki (0-1, 29e).

Précieux Van der Wal
L’égalisation paraissait acquise sur un corner de Boudra repris à bout portant de la tête par Hohmann, mais Van der Wal réalise un arrêt réflexe exceptionnel (33e).
Hagenthal/Wentzwiller s’en tire à nouveau miraculeusement un peu plus tard quand sa défense parvient à se dégager on ne sait trop comment (41e).
Après la pause, la physionomie de la rencontre reste la même, Hagenthal/Wentzwiller ne s’expose pas, mais reste dangereux et Duki est ainsi obligé de s’employer devant Essamir (53e).
Rien ne réussit au Soleil, le tir de Maurer qui file dans la lucarne droite de Van der Wal à l’heure de jeu en est extirpé avec brio par le gardien en état de grâce.
Une énième contre-attaque (une de plus) de Hagenthal/Wentzwiller permet à Mayer de se présenter seul devant Duki, mais celui-ci, sur une sortie téméraire, le contre dans les pieds (65e).
Au plus fort de la domination bischheimoise, Welschinger se fait expulser pour un deuxième avertissement plus que sévère (70e). Une très mauvaise nouvelle pour Bischheim, déjà privé de quatre titulaires à la veille d’un quart de finale de la Coupe du Grand Est.
Hagenthal/Wentzwiller continue à jouer avec un réalisme diabolique, ne s’embarrassant d’aucune fioriture en défense. On pare au plus pressé par des dégagements en touche. Mais qu’importe, le réalisme est là avec trois points précieux obtenus en déplacement.
Malgré un « bolide » de Krebs lâché des 30 mètres et remarquablement détourné par Van der Wal, le Soleil connaît une nouvelle désillusion à domicile et plonge dans le ventre mou du championnat.
C.E.

Cette entrée a été publiée dans Journaux, Matchs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.